Un label sous haute surveillance

1. Gouvernance du Poinçon de Genève

Le Poinçon de Genève, le label de certification pour la Haute-Horlogerie n'a de valeur qui si toutes ses directives sont sous contrôles.

Les instances veillant à l'observation de ces règles sont composés d'un organe législatif, d'un organe exécutif et d'un organe judiciaire fonctionnant de manière indépendante.

L'entité suprême par délégation du Conseil d'Etat genevois est le Conseil de fondation du Laboratoire d'Horlogerie et de Microtechnique de Genève. Il est l'organe judiciaire et le seul garant du Poinçon de Genève. 

La commission technique du Poinçon de Genève tient lieu d'organe législatif. Sa mission est la définition des critères et la mise à jour du règlement en fonction des innovations technologiques.

La fonction d'organe exécutif est confiée au bureau du Poinçon de Genève. Au travers de ses cellules d'homologation, de certification et d'audit, il contrôle en permanence l'application de critères Poinçon de Genève tout au long des étapes de fabrication des garde-temps.

Gouvernance du Poinçon de Genève


1.1 Conseil d'Etat

Les fonctions exécutives et l'administration du canton sont confiées à un Conseil d'Etat composé de sept membres.

L'administration de l'Etat est divisé en départements en tête de chacun desquels est placé un conseiller d'Etat (ministre) responsable.

1.2 Conseil de fondation

Le Laboratoire est constitué en une fondation de droit privé sous l'égide de l'état. Le conseil de fondation compte 9 membres désignés par le Conseil d'Etat, dont : 

a) 3 représentants proposés par le département de l'instruction publique, de la culture et du sport, dont au moins 1 proposé par l'école d'horlogerie du centre de formation professionnelle technique et 1 proposé par la Haute école de Genève;

b) 2 représentants proposés par le département des affaires régionales, de l'économie et de la santé;

c) 1 représentant proposé par le département des finances;

d) 3 représentants des milieux horlogers genevois proposés par l'Union des fabricants d'horlogerie de Genève, Vaud et Valais.

Le siège est dans le canton de Genève et la présidence est assurée par l'un des représentants proposés par le département de l'instruction publique, de la culture et du sport. 

Le conseil de fondation soumet le règlement d'organisation ainsi que les conditions générales de travail du personnel assermenté pour approbation au Conseil d'Etat.

1.3 Commission technique

L'activité du poinçon de Genève est placée sous la direction technique d'une commission de 7 membres, nommés pour leurs compétences et connaissances tous les 4 ans par le conseil de fondation. 

Elle est présidée par le directeur ou la directrice du centre de formation professionnelle technique (école d'horlogerie de Genève) qui peut déléguer cette compétence à un autre membre de la direction.

La commission du Poinçon de Genève est chargée de déterminer le degré de bienfacture exigé par les différentes parties techniques de la montre. 

En outre, elle est chargée de désigner la pièce du mouvement qui doit recevoir le poinçon.

1.4. Bureau du Poinçon de Genève

 La fonction d'organe exécutif est confiée au bureau du Poinçon de Genève. Au travers de son organisation qualité, ses cellules d'homologation, de certification et d'audit, contrôlent en permanence l'application de critères Poinçon de Genève tout au long des étapes de fabrication des garde-temps.

2. Organisation Qualité

Le Poinçon de Genève, le label de certification pour la Haute-Horlogerie n'a de valeur qui si toutes ses directives sont sous contrôles.

Les instances veillant à l'observation de ces règles sont composés d'un organe législatif, d'un organe exécutif et d'un organe judiciaire fonctionnant de manière indépendante.

La fonction d'organe exécutif est confiée au bureau du Poinçon de Genève. Au travers de ses cellules d'homologation, de certification et d'audit, il contrôle en permanence l'application de critères Poinçon de Genève tout au long des étapes de fabrication des garde-temps.

Organisation Qualité