Assurance qualité

Organisation Qualité

Le Poinçon de Genève, le label de certification pour la Haute-Horlogerie n'a de valeur qui si toutes ses directives sont sous contrôles.

Les instances veillant à l'observation de ces règles sont composés d'un organe législatif, d'un organe exécutif et d'un organe judiciaire fonctionnant de manière indépendante.

La fonction d'organe exécutif est confiée au bureau du Poinçon de Genève. Au travers de ses cellules d'homologation, de certification et d'audit, il contrôle en permanence l'application de critères Poinçon de Genève tout au long des étapes de fabrication des garde-temps. 

Homologation

 L’homologation s’applique à l’ensemble des composants du mouvement, du (des) module(s) additionnel(s) et à ses éléments d’habillage. L’intégralité de ces composants doit respecter les critères du « Poinçon de Genève ». Lors de sa demande, le déposant devra présenter les éléments suivants dans cet ordre : 

  • Le formulaire « Demande d’homologation » dûment rempli. 
  • Les dossiers de plan 2D.
  • L’ensemble des composants du mouvement et/ou du module additionnel (kit de référence). 
  • Un mouvement et/ou un module assemblé.
  • L’ensemble des éléments d’habillage. 

Lorsque tous ces composants sont conformes aux critères du « Poinçon de Genève », le déposant remet :

  • Un mouvement et module de référence assemblé.
  • Un kit de référence complet des composants du mouvement, d’un (des) module(s) additionnel(s) et des éléments de l’habillage.

Une fois que le dossier est complet, le bureau du Poinçon de Genève établit un rapport d’homologation.

Certification du mouvement

Pour chaque mouvement et/ou module additionnel (ci-après mouvement) qui ont été homologué, la phase de certification peut être activée. La certification garantit que les composants correspondent en tout point à ceux qui ont été homologués. 
La certification mouvement s’effectue :

  • au sein de l’entreprise déposante 
  • sous son entière responsabilité 
  • durant toutes les étapes de fabrication des différentes pièces. 

Des contrôles s’effectuent à plusieurs étapes de la production :

  • Stock composants 
  • Assemblage du mouvement 
  • Stock mouvements assemblés 

TIMELAB est garant du respect des critères par des contrôles périodiques en entreprise.

Certification de la tête de montre 

L’intégralité des montres est contrôlée. 
La certification de la tête de montre s’effectue selon les caractéristiques et les critères définis par le « Poinçon de Genève » (voir chapitres 9. Critères tête de montre). Cette opération est réalisée par les collaborateurs du déposant. Sous certaines conditions et à la demande du déposant, cette opération de certification peut se faire au sein du département du « Poinçon de Genève ». La procédure de contrôle relatif à la certification de la tête de montre est définie par le « Poinçon de Genève »

Le déposant doit valider tous les résultats des contrôles et doit être en mesure à tout moment, de fournir l’ensemble des relevés de mesure ou de contrôle aux collaborateurs du bureau du Poinçon de Genève qui tient à jour le registre des résultats.

Le « Poinçon de Genève » n’impose pas de marque ou de matériel spécifique pour effectuer l’ensemble des contrôles. Le bureau du Poinçon de Genève propose une machine vision ou valide un système équivalent dont il fixe les caractéristiques minimums auxquelles elle doit répondre. Les appareils utilisés pour la certification sont annoncés au bureau du Poinçon de Genève qui les intégrera dans une liste mise à jour. Le bureau du Poinçon de Genève se réserve le droit d’effectuer à tout moment des contrôles sur les têtes de montres au sein de son laboratoire. 

Audit

Ces contrôles sont réalisés par des collaborateurs de TIMELAB rattachés au bureau du « Poinçon de Genève ».

Les collaborateurs du « Poinçon de Genève » doivent avoir accès à tous les ateliers de production, aux installations des déposants ainsi qu’aux données de contrôles.

Poinçon de Genève

Ces contrôles sont organisés selon un plan de surveillance qui précise la méthode utilisée et la fréquence du suivi. 
L’objectif de ces contrôles périodiques est de vérifier que chaque composant respecte strictement les critères du « Poinçon de Genève » selon le kit de référence du mouvement homologué. En cas de contestation, seul le kit de référence du calibre, propriété du bureau du « Poinçon de Genève », fait foi. 
Chaque contrôle est tracé par un rapport de surveillance.